Risque de COVID-19 sévère et MICI sous différents régimes thérapeutiques
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Degré d'innovation
Important

Avancement
Validé

Impact patient

Impact soin
Important

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Immédiat

Rédacteur
Professeur Aurélien AMIOT

Enthousiasme

À la une 10/11/2021

Risque de COVID-19 sévère et MICI sous différents régimes thérapeutiques

Depuis le début de la pandémie COVID-19, la question de l’inocuité des traitements immunosuppresseurs, des biothérapies et des petites molécules, et de leur maintien face au risque infectieux, a été posé chez les patients atteints de MICI. Plusieurs registres nationaux et internationaux ont tenté de répondre à cette question avec des résultats divers, se heurtant à l’absence de dénominateur connu pour évaluer le risque spécifique.

 

Dans cette étude, les auteurs ont utilisé la base de données médico-administratives du SNDS, permettant de suivre la totalité des patients atteints de MICI sur le territoire français et de les classés en fonction des traitements pris de façon effective. Le critère de jugement principal de l’étude était la survenue d’une hospitalisation pour COVID-19, d’une ventilation mécanique ou d’un décès au cours d’une hospitalisation pour COVID-19 ou d’un décès au cours d’une hospitalisation pour COVID-19. Les données étaient ajustées à partir de toutes les données pertinentes disponibles et notamment l’utilisation concomitante de corticoïdes et les diverses comorbidités présentées par les patients.

 

Au total, 268 185 patients ont été inclus. Les hazard-ratios ajustés sont présentés accompagnés de leur intervalle de confiance à 95 %, sont présentés dans le tableau ci-dessous, en comparaison au patients ne recevant aucun traitement (n = 197.664). Aucune différence n’était notée en comparant les différents régimes thérapeutiques entre eux.

 

 

IS mono

n = 17.717
 

Anti-TNF mono

n = 38.354

Anti-TNF combo

n = 5.857

Vedolizumab

n = 4.125
 

Ustekinumab

n = 4.468
 

Hospitalisation
pour COVID-19

0.94

[0.66-1.35]

1.05

[0.80-1.38]

0.80

[0.38-1.69]

1.06

[0.55-2.05]

1.25

[0.64-2.43]

Ventilation invasive
ou décès au cours
d’une hospitalisation
pour COVID-19

0.35

[0.09-1.43]

0.83

[0.36-1.91]

Aucun cas rapporté Aucun cas rapporté Aucun cas rapporté
Décès au cours
d’une hospitalisation
pour COVID-19

0.59

[0.14-2.41]

0.81

[0.25-2.62]

Aucun cas rapporté Aucun cas rapporté Aucun cas rapporté

 

Commentaires
 

Ces données sont extrêmement rassurantes pour nos patients quant au maintien de leur traitement visant à maintenir leur MICI sous contrôle. Elles doivent également nous encourager à poursuivre la prise en charge de nos patients atteints de MICI malgré la pandémie COVID-19 et toutes les désorganisations qu’elle a pu induire.


Evidemment, ce type d’étude est soumises à des biais et notamment le manque de certaines informations comme le phénotype de la MICI, son niveau d’activité ou le BMI (bien que la notion d’obésité soit accessible au sein de la base du SNDS), par exemple. Egalement, le fait que les patients se soient procuré leur traitement en pharmacie ne signifie pas non plus qu’il l’ait pris de façon effective. Ces éléments ne sont néanmoins pas suffisant pour remettre en cause la portée de ces résultats.

Références
 
Titre :

Risque de COVID-19 sévère et MICI sous différents régimes thérapeutiques

Titre original :

Risk of severe COVID-19 in patients treated with IBD medications : a French nationwide study

Auteurs :

Antoine Meyer, Laura Semenzato, Mahmoud Zureik, Alain Weill, Franck Carbonnel, Rosemary Dray-Spira

Source(s) :

Article

Revue :

Alimentary Pharmacology & Therapeutics

Références biblio. :

Aliment Pharmacol Ther . 2021 Jul;54(2):160-166. doi: 10.1111/apt.16410

SNFGE.org