Cancer colorectal sur rectocolite hémorragique : une étude en population d’une ampleur inégalée !
Société Savante des Maladies et Cancers de l'Appareil Digestif

Domaine concerné
Prévention

Degré d'innovation
Important

Avancement
Stade préclinique

Impact patient

Impact soin
Important

Intérêt

Arrivée dans la pratique
Futur proche

Rédacteur
Professeur David LAHARIE

Enthousiasme

À la une 08/03/2021

Cancer colorectal sur rectocolite hémorragique : une étude en population d’une ampleur inégalée !

Depuis longtemps, il est établi qu’il existe risque accru de cancer colorectal (CCR) au cours de la rectocolite hémorragique (RCH). Toutefois, nous manquons d’informations récentes sur ce risque de CCR et sa mortalité au cours de la RCH.


C’est à partir des registres nationaux suédois et danois, ayant collecté les données de 96 447 patients atteints de RCH de 1969 à 2017 (1977-2011 pour le Danemark), comparées à une population appariée de référence sans RCH, qu’il a été possible de calculer le risque de CCR et de mortalité par CCR de façon globale et d’estimer son évolution au cours du temps.
 

Avec 1336 cas incidents de CCR sur RCH observés sur la période (soient 1,29 pour 1000 patient-année), le hazard ratio (HR) pour  le CCR était de 1,66 (IC 95% : 1,57 – 1,76) et celui pour sa mortalité de 1,59 (1,46 – 1,72). Les facteurs de risque associés au CCR sur RCH étaient un âge précoce au diagnostic - avant 40 ans et surtout avant 20 ans -, l’existence d’une pancolite, d’une cholangite sclérosante associée et d’antécédents familiaux de CCR au premier degré. Les HR pour le CCR et pour la mortalité par CCR ont globalement diminué sur la période d’observation : 1,25 (1,03 – 1,51) et 1,38 (1,20 – 1,60) sur la période 2013-2017. Cependant, si le stade TNM des CCR diagnostiqués depuis 2003 était moins avancé que dans la population témoin, sa mortalité était identique.
 

Commentaires
 

Les résultats de ces données en population à très large échelle (deux pays, un suivi de près de 50 ans) confirment le sur-risque de CCR et la surmortalité liée à cette complication de la RCH ainsi que ses facteurs de risque. Des informations nouvelles et inquiétantes sont également fournies par cette étude observationnelle d’une ampleur inégalée. Ainsi, le pronostic du CCR sur RCH est plus défavorable que celui observé en population générale ce qui pourrait conduire à des traitements intensifiés. Bien que ces 20 dernières années aient vu l’arrivée de nouveaux traitements de la RCH et le déploiement du dépistage par coloscopie, le sur-risque de CCR et surtout sa mortalité demeurent élevés. La prise en compte de ces résultats devrait faire évoluer les stratégies de surveillance dans les années à venir.   

Références
 
Titre :

Cancer colorectal sur rectocolite hémorragique : une étude en population d’une ampleur inégalée !

Titre original :

Colorectal cancer in ulcerative colitis: a Scandinavian population-based cohort study

Auteurs :

Olen O, Erichsen R, Sachs MC, et al.

Source(s) :

Article

Revue :

The Lancet

Références biblio. :

Lancet 2020; 395: 123–31

Liens utiles
Lancet : accès au texte intégral via rubrique Revues en ligne du site SNFGE pour les membres SNFGE à jour de cotisations
   
SNFGE.org