JFHOD

CO.022 - Traitement d’entretien par cétuximab versus pause thérapeutique chez les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique RAS sauvage : résultats de l’étude de phase 2 multicentrique PRODIGE 28 - UCGI 27 - TIME UNICANCER

V. Boige, E. François, M. Ben Abdelghani, J.M. Phelip, V. Lebrun-Ly, L. Mineur, M.P. Galais, A.L. Villing, V. Hautefeuille, L. Miglianico, C. de la Fouchardière, D. Genet, N. Djabali-Levasseur, C.B. Levaché, N. Lachaux, S. Gourgou, F. Castan, O. Bouché

Introduction

Chez les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique (CCRm) non résécable dont la maladie est contrôlée après une bi-chimiothérapie +/- bevacizumab de 1ère ligne, un traitement d’entretien par fluoropyrimidine +/- bevacizumab permet d’augmenter la survie sans progression (SSP) en comparaison avec une pause thérapeutique complète, mais pas la survie globale (SG). Peu d’étude ont évalué l’intérêt d’un traitement d’entretien après chimiothérapie (CT) d’induction à base d’anti-EGFR, en particulier un traitement d’entretien par anti-EGFR, en cas de CCRm RAS sauvage (RASwt).

L’objectif principal de l’étude est d’évaluer l’efficacité d’un traitement d’entretien par cetuximab monothérapie versus pause thérapeutique après CT d’induction par FOLFIRI-cetuximab.

Patients et Methodes

Les patients avec CCRm RASwt non resecable et maladie contrôlée après 4 mois de FOLFIRI-cetuximab (8 cycles) ont été randomisés pour recevoir soit un traitement d’entretien par cetuximab monothérapie toutes les deux semaines (bras A), soit une pause thérapeutique (bras B) jusqu’à progression tumorale/toxicité limitante/décès. La randomisation était stratifiée selon les critères suivants : réponse tumorale après CT d’induction, score de Köhne, taux d’ACE et de plaquettes avant traitement. En cas de progression tumorale durant  l’intervalle sans CT, le FOLFIRI-cetuximab était réintroduit pour une durée de 4 mois, suivi à nouveau d’un intervalle sans CT en cas de contrôle tumoral. Une évaluation tumorale par scanner toutes les 8 semaines selon RECIST1.1 a été effectuée dans les deux bras.

Résultats

L’objectif principal de cette étude de phase 2 randomisée non comparative était le taux de SSP à 6 mois à partir de la date de randomisation, soit le début du 1er intervalle sans CT. Un total de 134 patients randomisés et évaluables (67 par bras) était requis (Plan à une étape de Fleming,  α unilatéral=10%, β=20%, H0: 30%; H1: 45%). Les objectifs secondaires étaient le taux de réponse tumorale, le temps jusqu’à échec de la stratégie, la SSP, la SG, la qualité de vie, la quantification des cellules tumorales et de l’ADN tumoral circulants avant traitement et durant d’étude.

De janvier 2014 à avril 2019, 214 patients ont été inclus et 139 randomisés (n=67 bras A /72 bras B) dans 35 centres français.

Lors du congrès, les caractéristiques des patients inclus, le taux de SSP 6 mois après randomisation, le taux de réponse après CT d’induction, et les toxicités liées au traitement seront disponibles.

Discussion

Conclusion

Les résultats de cette étude permettront de savoir si le cetuximab en traitement d’entretien permet ou non d’améliorer le contrôle tumoral après CT d’induction par FOLFIRI + cetuximab.

Remerciements

Clinical trial information: NCT02404935