JFHOD

S0 - Premier dépistage des condylomes anaux chez des patients VIH positifs

Abramowitz Laurent, Benabderrahmane D, Walker F, Le Henanff A, Duval X, Bouvet E, Longuet C, Grégoire V, Leport C, Sobhani Iradj, Soulé Jean-Claude
Introduction

Les condylomes (C.) sont des lésions macroscopiques dues à Human Papilloma Virus. Ils peuvent être porteurs de dysplasie, puis dégénérer en carcinome épidermoïde de l'anus, particulièrement chez les patients infectés par le VIH. Leur prévalence et leurs facteurs de risques chez les patients infectés par le VIH n'étant pas connus, il n'existe pas de recommandation claire sur les populations à dépister.

Le but de notre travail a été d'évaluer la prévalence des C. anaux chez les patients infectés par le VIH.

 

Patients et Méthodes

De mai 2003 à juin 2004, nous avons systématiquement proposé un examen proctologique à des patients consécutifs venant consulter dans le cadre de leur infection par le VIH. Le diagnostic de C. était affirmé sur les données histologiques. Un questionnaire standardisé a permis de collecter les informations se rapportant aux patients (âge, sexe, origine géographique, activité sexuelle) et à sa maladie (mode de transmission, taux de CD4, nadir des CD4, charge virale VIH, stade CDC, thérapeutique anti-rétrovirale).

 

Résultats

L'examen a été proposé à 516 patients, 473 (92 %) l'ont accepté. Parmi ces 473 patients dépistés, 108 (23 %) étaient porteurs de C. anaux dont 51 (11 %) avec des C. exclusivement intra-canalaires. Une dysplasie était observée chez 61 patients (56 %) avec 2 dysplasies de haut grade et 1 carcinome épidermoïde de l'anus. Analyse de la prévalence des condylomes :

Ensemble de tous les patients (n = 473)

Homosexuels

(n = 200)

Hétérosexuels

(n = 123)

Femmes

(n = 150)

avec C. (%)

73 (36,5 %)

18 (14,6 %)

17 (11,3 %)

Patients sans ATCD de C. (n = 402)

Homosexuels

(n = 144)

Hétérosexuels

(n = 118)

Femmes

(n = 140)

avec C. Dépistés (%)

46 (31,9 %)

15 (12,7 %)