JFHOD

CO.138 - L’atteinte des marges résection est associée à la récidive post-opératoire après résection iléo-caecale : résultats d’une méta-analyse

C. Yzet, C. Riault, M. Diouf, C. Sabbagh, D. Chatelain, F. Brazier, E. Nguyen-Khac, M. Fumery

Introduction

Alors que la majorité des patients opérés d’une résection iléo-caecale pour maladie de Crohn (MC) récidivent, il reste difficile de prédire ce risque à l’échelle individuelle.  L’impact de l’atteinte histologique des marges de résection sur le risque de récidive de la MC

fait débat.

Matériels et méthodes

Nous avons réalisé une revue systématique de la littérature à partir des bases Medline, Embase, Cochrane, Scopus, et Web of Science (depuis leur création jusqu'au 31 avril 2020) afin d'identifier les études rapportant l'impact de l’atteinte des marges de résection sur le risque de récidive clinique, endoscopique ou chirurgicales après résection iléo-caecale pour MC. Une méta-analyse directe par modèle à effet aléatoire a été réalisée à partir des données extraites.

Résultats

Vingt-sept études incluant 3236 pièces chirurgicales ont été incluses. Parmi les études rapportant l’atteinte inflammatoire des marges (n=20) et celles ne s’intéressant qu’aux plexites myentériques (n=9), l'atteinte des marges était présente dans respectivement 35,7% et  51,4% des cas. La présence de marges atteintes était associée à un risque plus élevé de récidive clinique (12 études - OR 2,18; 95% CI 1,20-3,94 - I2 = 77,9%,) et de récidive chirurgicale (10 études - OR 1,65; 95% CI 1,11-2,46 - I2 = 15,91%).  La présence d’une plexite était associée à un risque plus élevé de récidive clinique (4 études - OR 2,22; 95% CI 1,42-3,49 - I2 = 0%,),  et de récidive endoscopique (5 études - OR 1,74; 95% CI 1,17-2,55 - I2 = 0%). Il existait un sur-risque non significatif de récidive chirurgicale en cas de plexite (3 études - OR 2,83; 95% CI 0,85-9,34 - I2 = 42,4%).

Discussion

Conclusion

L’atteinte histologique des marges de résection est associée à la récidive post-opératoire après rection iléo-caecale. Celle-ci devrait être systématiquement pris en compte dans les algorithmes de prévention de la récidive post-opératoire.  

Remerciements